• Arrêtez. 

     

    VRAIMENT.

    Arrêtez de demander aux femmes si elles sont enceintes.

     

    En face, vous avez un être humain. 

     

    Qui essaie peut être d'avoir un enfant depuis des mois, des années, sans y parvenir.

    Qui n’a peut être pas envie de vous en parler. 

    Qui vient, qui sait, de vivre une rupture. 

    Qui a peut être subi une fausse couche, plusieurs fausses couches, une IMG, une IVG, un traumatisme que vous ravivez avec votre question à la con.

    Qui a juste ses règles et un ventre gonflé. 

    Qui est peut être stérile. 

    Qui a juste grossi. 

    Qui a déjà un enfant et qui, NON, ne souhaite pas en avoir un deuxième. Ce n’est pas une obligation. 

    Qui ne veut tout simplement pas avoir d’enfant, parce que c’est son droit le plus strict, parce que c’est un choix personnel et que NON, ce n’est pas le rêve ultime de toutes les femmes. Pour autant, elle ne vous doit aucune explication, mérite autant de respect que les autres, parce qu’il s’agit de sa vie, de son utérus et pas du vôtre.

     

    Arrêtez, arrêtez avec ces questions déplacés, intimes, gênantes qui peuvent blesser/agacer/énerver. 

    Arrêtez, vraiment, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans la vraie vie. 

    Le corps des femmes ne se réduit pas qu’à un utérus. 

    La vie des femmes ne tourne pas qu’autour de la maternité. 

    Et surtout, surtout, cela ne vous regarde absolument pas.

     

    Si une femme est enceinte, et qu’elle souhaite vous en parler, promis, elle le fera d’elle même ! 

     

     

    Voici une infime partie des témoignages reçus depuis hier soir en privé sur Instagram. J'ai eu tellement de messages que je n'ai pas réussi à tous les lire ! 

     

    STOP. Arrêtez de leur faire subir ça, merci. 

     

    Instagram : @seebyserena

     

     

     

    Pin It

    21 commentaires
  •  

    Fin du concours, commentaire gagnant : 

     

    Lampe de luminothérapie, bye-bye la dépression saisonnière ! (concours)

     

    L'automne, l'heure d'hiver et moi, on est pas copains. 

    Je n'aime vraiment pas grand chose de ces deux là, à part peut être, les couleurs si particulières propres à cette période de l'année.

     

    En fait, plus que la pluie, qui donne des frisotis et le cafard, plus que le froid qui me transforme en pilou pilou vivant, ce que je déteste par dessus tout, c'est le manque de lumière. 

     

    Le manque de lumière et la nuit qui tombe à 16h comme un cheveu sur la soupe, influent de manière très négative sur mon humeur.

    En automne je deviens maussade, comme le temps, sombre, comme le ciel et je n'ai qu'une envie, c'est d'entrer en hibernation pour me réveiller au printemps. 

    Cela s'appelle une dépression saisonnière, et on est beaucoup à souffrir de cette tristesse, cette mélancolie, cette fatigue liés au temps. 

    Depuis plusieurs années maintenant je vous en parle, parce que je sais qu'on est nombreuses dans ce cas, et ça me fait du bien de pouvoir dire du mal du temps avec vous. 

    Plusieurs fois vous m'avez conseillé d'essayer les lampes de luminothérapie, j'ai une amie qui a la sienne sur son bureau d'octobre à début mars et qui m'assure qu'elle ne pourrait pas s'en passer. 

    Cette année j'ai sauté le pas, j'ai testé et adopté ce modèle et je vais même pouvoir vous en offrir une !

     

    Lampe de luminothérapie, bye-bye la dépression saisonnière ! (concours)

     

    Je l'adore parce que : 

     

    - sa taille est parfaite (un poil plus grande qu'une tablette) je peux donc la déplacer facilement, la ranger dans un tiroir ou même l'emporter sans problème. 

    - On la branche et c'est prêt à l'emploi. 

    - Je m'en sers quand je travaille sur mon ordi, je la place du côté, à une quinzaine de cm de mon visage, et je travaille. La lumière ne fait pas du tout mal aux yeux au contraire, c'est une lumière blanche intense dont les UV sont filtrés pour qu'il n'y ait aucune nocivité. Elle a deux niveaux d'intensité réglables. Vous trouverez toutes les infos techniques ICI 

    - 1 heure d'exposition par jour suffit à faire le plein d'énergie, chasser la mauvaise humeur et la fatigue. La lumière, ça rebooste ! Les bienfaits sont démontrés et prouvés !

     

    L'essayer c'est l'adopter, certains disent même que si tu l'allumes à coté de ton chauffage, et que tu fermes les yeux, on pourrait croire à l'été !  

    Lampe de luminothérapie, bye-bye la dépression saisonnière ! (concours)

     

    Elle est disponible à 59€90 ici, la livraison est gratuite, ça peut aussi être une idée cadeau sympa pour Noël !

    En attendant, vous pouvez essayer de gagner la vôtre en laissant un commentaire sous cet article, 

    je tire au sort mercredi prochain, 

     

    Bonne chance !

    PS : N'oubliez pas de décocher la case "me prévenir en cas de réponse" dans votre commentaire, sinon votre boite mail risque d'être envahie ! 

     

    Retrouvez-moi sur Instagram : @seebyserena

     

    Pin It

    579 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires