• La première chose  à laquelle j'ai pensé en recevant ce lave-vitre "mince, si ça marche vraiment bien, je n'aurai plus d'excuse pour ne pas avoir toujours les carreaux propres".

     

    Du coup je l'ai renvoyé à l'expéditeur, faut pas déconner.

     

    Bon ça va je plaisante, j'ai testé, mais c'est bien parce que c'est vous.

     

    J'ai compté, j'ai 8 fenêtres chez moi et pas mal de miroirs. Autant vous dire que lorsqu'il fallait tout se taper avec un chiffon, un "psshiiiit" (c'est le seul et unique nom de ce produit on est d'accord ? ) et beaucoup d'huile de coude, j'avais subitement piscine.

     

     

    Alors, comment ça marche et est-ce que ça marche ?

     

    Le nettoyeur se compose de 2 parties : 

     

    Jai testé pour vous : le nettoyeur de vitre Nilfisk

     

    Un vaporisateur avec chiffon incorporé (un échantillon de détergent est inclus)

    Une raclette aspirateur (elle est là la vraie révolution pour moi) avec son chargeur, avec 2 embouts de différentes largeurs

     

     

    Voici une vidéo de présentation du produit (ce n'est pas en français mais on s'en fiche) pour le voir en action :

     

     

     

     

    Les + :

    • Un gain de temps incontestable 
    • Facilité d'utilisation
    • La raclette se recharge assez rapidement, et dure (chez moi) largement le temps de faire toutes les vitres de la maison
    • Le réservoir de la raclette peut contenir jusqu'à 100ML vous n'avez pas besoin de le vider constamment.
    • Les 2 largeurs de raclette
    • Le prix très correct à mon sens (environ 50€ selon les enseignes)
    • Garanti 2 ans

     

    Les - :

    • Si vous avez énormément de vitres la raclette peut vous paraitre un peu lourde au bout d'un moment.
    • Il m'a fallu un peu d'entrainement pour avoir le bon geste de "raclage/aspiration" pour avoir dès le premier passage un résultat avec zéro traces. Mais je ne suis vraiment pas une experte en la matière et une fois qu'on a saisi le mouvement, tout l'univers de la propreté s'offre à nous, j'ai même voulu vaporiser/aspirer mes propres enfants..

     

     

    En conclusion : 

    Un vrai gain de temps, j'ai envoyé les chiffons et l'huile de coude voir ailleurs s'y j'y étais. Hyper facile d'utilisation il sera indispensable à tous les maniaques de la vitre propre.

    Petites astuces perso :

    Mouillez la lingette micro-fibre avec de l'eau chaude avant de vaporiser le produit. (j'ai oublié de préciser mais la dite lingette se lave en machine sans problème)

    Ma mère a eu une idée géniale, lorsque j'ai terminé le petit échantillon on a rempli le réservoir avec, tenez vous bien, le produit lave vitre de la voiture. ça marche de ouf !

     

     

    Voilà, si vous en avez marre de ne pas voir à travers vos fenêtres et balcons, sachez que la solution existe dans ce monde !

     

     

    De rien ! :)

     

     

     

    Article écrit en partenariat avec Nilfisk

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • Plus ma pile de livres "lus" augmentait, plus mon courage pour mettre à jour cette rubrique diminuait.

    J'ai lu/j'ai Kiffé #9

    Source photo : Pinterest

     

    Dernièrement j'ai avalé jusqu'à un roman par jour (merci les insomnies) et je n'avais pas envie de vous faire une liste des courses à rallonge.

    Alors je me dis que c'est un mal pour un bien, que ça va m'obliger à trier et à choisir VRAIMENT mes préférés, ceux qui m'ont fait vibrer, qui m'ont bouleversée, bref, la crème de la crème du coup de coeur.

     

    Je vais commencer par le numéro un, parce que j'ai trop hâte et que je ne peux pas faire durer le suspens :

    "La vie devant soi" est bien plus qu'un livre. Il m'a permis de découvrir Romain Gary, que je n'avais encore jamais lu (mieux vaut tard que jamais) et de tomber amoureuse de cet homme.

    Ce roman a reçu le prix Goncourt en 1975, il a été signé sous le pseudo de Émile AJAR et il raconte l'histoire d'un petit garçon arabe, Momo, pour sa mère d'adoption, Madame Rosa, une vieille dame juive.

     

    Je crois même pouvoir dire qu'il est le plus beau livre que j'ai lu. 

    Tout le monde devrait le lire, c'est une histoire d'amour, de tolérance écrit avec tout le génie qu'est ce grand auteur.

    S'il vous plait, lisez le. 

     

    Ensuite, grâce à "La vie devant soi" justement, j'ai voulu connaitre absolument l'auteur. Le meilleur moyen de le faire, c'était de lire "La promesse de l'aube", c'est le livre préféré de Jessica, je l'ai souvent lue à ce sujet, et je crois que nous avons plus ou moins les mêmes gouts.

    Désormais je comprends pourquoi elle l'aime autant.

    Là encore il s'agit d'une histoire d'amour mère/fils. Romain Gary nous raconte sa vie, et surtout sa mère, une femme incroyable, qui en a fait un homme incroyable.

    Je vous laisse ici un passage du livre qui devrait suffire à vous donner envie d'y plonger.

     

    “Avec l'amour maternel, la vie vous fait, à l'aube, une promesse qu'elle ne tient jamais. Chaque fois qu'une femme vous prend dans ses bras et vous serre sur son coeur, ce ne sont plus que des condoléances. On revient toujours gueuler sur la tombe de sa mère comme un chien abandonné. Jamais plus, jamais plus, jamais plus. Des bras adorables se referment autour de votre cou et des lèvres très douces vous parlent d'amour, mais vous êtes au courant. Vous êtes passé à la source très tôt et vous avez tout bu. Lorsque la soif vous reprend, vous avez beau vous jeter de tous côtés, il n'y a plus de puits, il n'y a que des mirages. Vous avez fait, dès la première lueur de l'aube, une étude très serrée de l'amour et vous avez sur vous de la documentation. Je ne dis pas qu'il faille empêcher les mères d'aimer leurs petits. Je dis simplement qu'il vaut mieux que les mères aient encore quelqu'un d'autre à aimer. Si ma mère avait eu un amant, je n'aurais pas passé ma vie à mourir de soif auprès de chaque fontaine. Malheureusement pour moi, je me connais en vrais diamants.”

     

     

    J'ai lu/j'ai Kiffé #9

     

     

    Autre gros gros gros coup de coeur : "En attendant Bojangles" premier roman d'Olivier Bourdeaut.

    Un petit garçon raconte l'histoire d'amour de ses parents, la folie de sa mère, leur vie de danse et de plaisir.. Chaque personnage est attachant, drôle, émouvant.. j'ai adoré découvrir chacun d'eux. 

    Et puis, en refermant ce livre les larmes aux yeux, vous écouterez Nina Simone en boucle, et vous aimerez Monsieur Bojangles à la folie.

     

     

    J'ai également découvert Jean-Louis Fournier, "Où on va papa" et "Veuf" sont les livres de lui que j'ai le plus aimé. Le premier parle du regard et de la vie de ce père de deux enfants lourdement handicapés, c'est cru, drôle, tendre. "Sans mélo ni pathos". Le deuxième, c'est une ode à sa femme disparue. Je me dis que j'aimerais laisser cette même trace dans le coeur de mon mari. 

     

     

    J'ai aimé relire Camus et "L'étranger", dont je ne gardais aucun souvenir... preuve que lorsqu'on m'oblige à lire un truc (là, c'était au lycée) mon cerveau ne retient rien du tout ! Pourtant quel chef d'ouvre. 

    J'ai passé un beau moment avec "Un secret" de Philippe Grimbert, l'histoire d'un petit garçon qui découvre ce qu'il a toujours pressenti, un lourd secret familial, avec "No et moi" de Delphine de Vigan que j'aime beaucoup, je trouve que ce livre serait très utile à étudier dans les écoles, il parle de l'amitié entre Lou jeune surdouée et No, une jeune fille SDF. Il en va de même de "La cicatrice" qui m'a été conseillé par une lectrice, je le ferai lire à mon fils, bientôt, et puis enfin avec "Le mystère Henri Pick", le dernier roman de Foenkinos.

    J'ai lu/j'ai Kiffé #9

     

     

    Oh, j'allais oublier le dernier venu de mon amie Sophie, "Tout est sous contrôle": frais, drôle, entrainant, une lecture légère qui fait du bien (surtout si comme moi vous avez tendance à lire des histoires un peu "dures"), vous serez emportés par les péripéties de cette Olympe, attachante photographe qui s'improvise détective pour notre plus grand bonheur, un vrai tourbillon de bonne humeur !

    J'ai lu/j'ai Kiffé #9

    Voilà, j'ai réussi je vous ai donné mes préférés de tous, je parle régulièrement de mes lectures sur Snapchat et Instagram @Seebyse c'est plus facile et plus rapide pour moi que dans un article de blog, alors si ça vous tente, ajoutez-moi !

     

     Bonne lecture !

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • J'aime la musique française.
    Et la musique italienne, bien sur.
    Sans préférer l'une à l'autre.. les deux ont une place importante dans mon coeur.


    J'avoue que je fais partie de ceux qui ne peuvent aimer une chanson que si ils en comprennent le sens, il faut que je puisse chanter les vraies paroles à tue tête, et comme ce sont les deux seules langues que je maitrise vraiment ... 
    L'autre soir, vous le savez peut être si vous me suivez sur Facebook ou Snapchat, je suis allée voir Francis Cabrel en concert.
    J'étais heureuse comme une gamine devant son cadeau de Noël, sauf que je n'ai pas pu déballer Francis, m'enfin bref.

    J'ai passé un moment inoubliable, j'ai pleuré d'émotion, j'ai vibré, j'ai chanté.. j'ai kiffé, je lui ai fait des coeurs avec les doigts.

    Faut dire qu'il m'a clairement fait une déclaration d'amour, preuve en vidéo avec ce regard, quand même. Grand fou. 


    Les musiciens étaient fabuleux, les choristes tellement belles et talentueuses, et puis Cabrel.. ah.. Cabrel.

    Plus qu'un chanteur, pour moi, un homme engagé, un poète, on en fait plus des comme lui, c'est bien dommage... chaque chanson me transporte chaque mot est juste, beau, fort.
    J'ai découvert qu'il avait beaucoup d'humour aussi, pour ne rien gâcher. 


    Vous l'aurez compris, je suis totalement fan, et, en assistant à ce concert, j'ai réalisé un rêve. Et même qu'il y avait énormément de spectateurs de mon âge, voire plus jeunes. Si si ! Je crois que c'est à ça qu'on reconnait les grands talents, ils ne se démodent jamais.

    Charles

    SI je porte certains chanteurs français aussi fort dans mon coeur, c'est parce que ce sont eux aussi, qui m'ont donné envie d'apprendre cette langue, lorsque, adolescente, j'ai débarqué dans ce pays dont je ne connaissais quasiment rien.
    Ils m'ont donné envie, par leurs chansons, d'en décrypter les paroles, d'en comprendre le sens, de pouvoir les chanter avec eux.

    J'ai commencé à aller voir des concerts que récemment, avant, à cause de mon agoraphobie ça m'était totalement impossible. Alors je ne pourrais toujours pas être debout dans une fosse avec 10.000 personnes autour, certes, je dois être assise avec un minimum d'air autour, mais je suis tellement heureuse de pouvoir dépasser ma peur pour vivre ces moments. 
    Je crois que c'est Stromae qui m'a totalement soignée, au milieu de 12.000 personnes, il a réussi à me faire sentir tellement bien.

    Sur ma liste de "grands" à voir il y a ceux que je ne verrais jamais, Brel, Piaf... et il y a ceux pour qui j'ai encore un peu d'espoir.
    En numéro un, Charles. 
    Monsieur Charles Aznavour.

    Ça faisait un petit moment que je guettais ses concerts, mais le prix des billets et la distance ont fini par me freiner.
    J'avais vu que début juin il se produisait en Belgique, à Anvers, à 3H de route de chez moi.
    Faisable, pour lui j'aurais fait même un peu plus.. mais les prix des billets étaient toujours trop élevés pour moi.
    Alors j'ai laissé ça dans un coin de ma tête.


    Hier soir, Ginie me dit "on a une surprise pour toi", "on" c'est à dire Sophie, Cynthia et elle, mes Bertignac de Biarritz.
    J'étais contente, vous pensez bien, et j'ai essayé de deviner quel truc tordu elles avaient pu me préparer.. Une visite surprise ? Un pyjama pingouin, un vibro masseur licorne.. (ça doit bien exister..) mais non, rien de tout ça. 


    Lorsque Virginie me donne l'indice suivant "ce n'est pas à l'endroit", mon coeur a manqué un battement. 
    Parce que j'ai cru comprendre et que ça ne me semblait pas possible, qu'on me fasse un tel cadeau, comme ça, "juste" par plaisir de me faire plaisir.. c'est le genre de chose qui me fait presque mal tellement ça me bouleverse.

    J'ai beaucoup pleuré lorsqu'elles m'ont confirmé que oui, début juin, donc, j'irai écouter Charles et toutes ses belles chansons que je chante chaque jour, que mes enfants chantent aussi maintenant, et qui sont pour moi la plus belle façon de décrire tout ce pour quoi j'aime la France.
    J'ai pleuré encore plus lorsqu'elles m'ont dit que j'irais avec Sabrina, mon ange gardien, celle avec qui je les écoutais ces chansons, celle qui me les a fait découvrir.. et qu'ensemble elles avaient donc tout mis au point, alors qu'elles ne se connaissent pas, qu'elles ne se sont jamais vues et que leur seul point commun c'est l'amour que je leur porte.

    J'ai vraiment beaucoup de chance, mes doigts tremblent sur mon clavier en écrivant parce que peut être c'est un détail pour vous mais que pour moi ça veut dire beaucoup, pour citer une autre grande artiste.
    Je ne sais pas trop comment les remercier de ce beau cadeau, je leur ai promis de kiffer comme jamais, de compter les poils qui se dresseront d'émotion sur mes bras et de faire des photos et des coeurs avec les doigts à ce grand monsieur.

    Charles, je sais que vous avez 91 ans, que vous en avez peut être marre, que vous êtes peut être fatigué, mais s'il vous plait, attendez moi, on est encore nombreux à ne pas avoir réalisé notre rêve. J'arrive.

    Mes amies... mes amours... mes..

     

     

    Snapchat-Twitter-Instagram : @seebyse

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires