• J'ai toujours voulu mettre ce genre de titre à la Voici sur l'un de mes articles. 

    L'avantage quand c'est ton propre blog, c'est que personne ne t'en empêche, eh ouais. C'est donc chose faite.

     

    Vous êtes nombreuses à avoir suivi mon périple montagnard de cet été, sur Snapchat notamment, et aussi sur Instagram, il était temps de mettre tout ça par écrit, oui, deux mois plus tard, vraiment, il était temps. 

    Je m'installe donc avec mon cappuccino et je vous dis tout, tout tout sur le z.. LA MONTAGNE EN ÉTÉ.

     

     

    Je suis une fille de la mer. Ça part mal, vous me direz.

    J'ai du sang salé dans les veines, j'aime la mer tellement fort que depuis que je vis loin d'elle je fais régulièrement des carences en iode et je suis obligée de monter dans un train ou un avion pour aller la voir une à deux fois par an, sinon je meurs ! (la meuf qui en fait des caisses) (enfin, ceci dit j'ai jamais essayé mais je suis sure que je meurs) (on va quand même pas tenter le diable. Bordel. )

     

    Alors quand les Chalets de Rosaël nous ont invité à passer quelques jours à la montagne, j'ai choisi d'y aller en été. Parce que comme j'aime pas la neige, pas le froid, et pas la foule quand il neige et qu'il fait froid, il valait mieux éviter d'y aller à Noël.

    Oui, je sais, j'ai un sens de la logique parfaitement développé.

    (moins quand il s'agit de convaincre mon mec que j'ai gagné de l'argent en achetant un truc (pas utile, soit) en soldes, mais ça c'est une autre histoire) 

     

     

    L'arrivée a été.. compliquée.

    Nous venions de passer presque 15 jours de rêve dans le sud de la France, nous sommes arrivés à Val Thorens, un soir, à 23h, on avait gagné 2300 mètres d'altitude par des petites routes de montagne DANS LE NOIR ABSOLU ET SOUS UNE PETITE PLUIE FORT SYMPATHIQUE (j'ai une peur panique du vide, j'ai senti passer chaque mètre parcouru) et perdu au passage une 20aine de degrés.

     

    J'ai donc fait une bonne crise d'angoisse dans la voiture, je me sentais oppressée par les montagnes autour que je ne voyais pas mais que je sentais bien présentes, j'ai cru qu'on allait rater un virage et foncer tout droit dans le vide et j'ai chialé toutes les larmes de mon corps en criant à mon mari POURQUOI J'AI DIT OUUUIIIII POURQUOOOOOOI ?

     

    Ambiance.

     

    Ma crise s'est calmée en découvrant l'appartement immense qui déchirait sa mère (on venait de passer les deux dernières semaines dans un 30m2 c'était idyllique certes, mais serré, donc là pour le coup j'étais ravie), le SPA juste en face de notre porte.. et la vue au réveil, le lendemain, la tête dans les nuages.

    Wonder mum à la montagne - les photos choc

     

    Il m'a fallu 2-3 jours pour vraiment apprécier le cadre, le calme, l'air pur, le climat (j'étais la seule en gros gilet, UGG et écharpe, au milieu des vacanciers EN SHORT T-SHIRT CES MALADES). Mes angoisses se sont fait de plus en plus rares, puis ont complètement disparu.

    Y'a même un jour où j'ai enlevé mon écharpe. C'est dire ! Une vraie montagnarde !

     

    J'ai vu mes enfants apprécier chaque minute, s'éclater en participant à toutes les activités mises à leur disposition par la station (randonnée, tir à l'arc, pêche, volley, basket, luge d'été, tennis,.. bref, impossible de s'ennuyer), et j'ai fini par aimer, moi aussi, ces paysages.

    J'ai notamment été bluffé en levant la tête un soir, jamais je n'avais vu un ciel aussi étoilé, jamais je ne l'avais vu aussi proche, j'avais l'impression que quelqu'un là haut allumait les lumières chaque soir et le spectacle était à couper le souffle.

     

     

    Du coup j'y ai pris goût, et en bonne mère indigne, pendant que mon fils était aux fourneaux, je vaquais à mes occupations.. Sauna, lecture, piscine, le choix était difficile, du coup je n'ai pas choisi, j'ai tout fait :D  

     

     

     

    Wonder mum à la montagne - les photos choc

     

    Un des avantages de la montagne en été : t'as le spa pour toi toute seule, tous les jours..

     

    Wonder mum à la montagne - les photos choc

     

    Nous avons logé un chalet contemporain pour 4 à 6 personnes avec tout le confort dont nous avions besoin (dressing, kit nettoyage fourni qui nous a duré tout le séjour, kit toilette, accès spa privatif (il y a un autre spa avec piscine dans la partie chalets authentiques), accès WIFI gratuit), service de boulangerie. L'appartement était vraiment magnifique sur 2 étages, avec balcons. 

    Les points négatifs : les serviettes et les draps sont en option, ainsi que la place de parking. 

     

     

     

     

    J'ai rapidement trouvé un autre avantage, et non des moindres : manger GRAS en plein mois d'aout et ne pas être jugée. BONHEUR ABSOLU.  

    Car oui, en plus d'être moderne et parfaitement équipée, la cuisine de notre appartement comportait un appareil à raclette. C'était un peu la cerise sur le gâteau.  (et pour bien respecter la tradition, il n'y avait pas de rallonge, on a donc galère comme à la maison) (il y en a une à disposition à la réception, mais on l'a su le lendemain ! )

     

     

     

    Les chalets sont situés tout en haut de la station, mais tout est à proximité : supérettes, restaurants, snacks, accès aux pistes.. Nous avons tout fait à pieds (bon on a parfois eu envie de pleurer en remontant.. mais ça a permis d'éliminer la raclette ! )

     

    Je n'ai qu'un regret : ne pas avoir vu de marmottes.

    Alors que mon mari et mes enfants SI. Pendant que je pionçais au SPA. BON OK.

    Je suis hyper jalouse, en plus ils n'ont évidemment pas pris de photo, on voit qu'ils n'ont pas un blog à tenir, EUX. Tssss. 

    Wonder mum à la montagne - les photos choc

     

     

     

     

    Bilan positif pour ce séjour d'été à la montagne donc, les mecs ont adoré et moi j'ai apprivoisé quelques peurs et découvert de nouveaux horizons, la mer reste irremplaçable dans mon coeur, mais je sais désormais qu'il est possible de se sentir bien, tout là haut aussi.

     

    Je vous laisse avec cette chanson que j'ai eu en tête pendant toute la semaine, en version italienne, mais vous reconnaitrez surement ! 

     

     

    Instagram-Snapchat-Twitter : @SEEBYSE

     


    6 commentaires
  • C'est le titre d'une chanson d'Antonello Venditti, chanson que j'ai eu dans la tête pendant 3 jours et 2 nuits, durée de notre séjour dans la capitale du pays de mon coeur.

     

    J'ai adoré vous emmener en visite avec moi sur Snapchat, et vous aviez été nombreuses à me poser des questions concernant le voyage, la ville, où manger, où dormir..

    Je n'avais pas prévu d'en faire un article sur le blog mais si ça peut vous aider c'est avec plaisir, et puis vous commencez à me connaitre, lorsqu'il s'agit de faire la promotion de mon Italie, je me transforme en commerciale redoutable et je dégaine tous les arguments possibles.

     

     

    Alors, pour vous expliquer un peu nous avons fait ce voyage pour y emmener notre fils ainé. Il venait de fêter ses 11 ans et de terminer sa primaire de façon exemplaire, nous avions envie de le récompenser d'être le petit mec qu'il est.

    Il est passionné d'histoire, il avait déjà été subjugué par Pompei et Ercolano, au pieds du Vésuve, et il Colosseo était depuis longtemps dans sa liste "des endroits à voir de mes yeux".

     

    Nous avons fait le choix de ne pas emmener notre fils cadet, déjà parce qu'il s'agissait là d'un moment qu'on avait envie de passer avec notre grand et aussi parce que ces 3 jours ont été assez intenses physiquement, et que connaissant mon 6 ans, ça l'aurait plus embêté qu'autre chose.

    Il a très bien compris d'ailleurs, lorsque je lui ai dit que c'était une ville où il fallait beaucoup marcher il m'a lancé un "ah bon ben j'irai quand je serai plus grand hein, je préfère aller chez mamie.." 

    Pas folle la guêpe.

     

    Nous avons voyagé avec Ryanair, les tarifs sont imbattables (150€ pour nous 3 aller/retour) et ça nous a permis d'avoir plus de budget pour notre hôtel que je voulais absolument central.

     

    Nous avons séjourné à la Residenza Canova Tadolini idéalement placée entre Piazza di Spagna e Piazza del Popolo. 

    La Fontana di Trevi était à 10mn de marche, il Colosseo à 25. PARFAIT.

    En soi l'hôtel n'ai rien d'extraordinaire, très typique, il propose tout le confort dont on a besoin pour un court séjour, c'était vraiment ce qu'on souhaitait le plus.

     

    Pour bien manger je vous conseille de vous fier à Tripadvisor

    en deux clics il est facile de savoir quels restaurants sont à tester et lesquels sont à éviter.

     

    Nous avons superbement bien mangé, notamment dans un restaurant où on est retournés deux fois tellement c'était délicieux.

    Il est en plein Piazza di Stagna, il s'appelle Cucina & Vista on pourrait croire à un attrape touriste mais au premier étage de ce bar qui fait des glaces et des petits tiramisu délicieux (mais des granita dégueulasses) vous trouverez un petit havre de paix, une équipe sympa et accueillante et des plats délicieux à des prix parfaitement corrects.

     

    N'y allez pas pour manger des pizza. Il n'y en a pas. Et pour cause, les touristes font l'erreur de vouloir manger la pizza partout en Italie, hors, elle est une spécialité napolitaine, "a pizz" est vraiment bonne seulement en Campanie, partout ailleurs elle sera aussi dégueu qu'en France, ou presque ;-)

    Roma Capoccia

    Roma Capoccia

    Roma Capoccia

     

    Chaque région de l'Italie a ses propres spécialités culinaires, c'est ça qu'il faut manger. A Rome il y'a bien sur la Carbonara (à aller manger chez Roscioli), la vraie (sans votre crème là, dont je vous avais déjà partagé la recette sur ma page et que je vous remets ici), i spaghetti cacio e pepe ou all'ammatriciana raviront vos papilles de bonheur !

     

    Roma Capoccia

     

    Pour un petit gouter, je vous conseille Grano Frutta & Farina, un petit endroit charmant et atypique rempli de bonnes choses !

    Roma Capoccia

     

     

    Pour ce qui est des endroits à voir, je dirais que tout dépend de vos envies.

    Rome est tellement riche et en 3 jours il est impossible d'en voir le dixième.

    Le tour en bus touristique vous permettra de bien survoler la ville, le prix pour 24H est de 20€ pour un adulte et vous pouvez le prendre autant de fois que vous voulez.

     

    Notre but était le Colisée, j'avais acheté les billets sur le net pour ne pas faire la queue, il faut quand même la faire pour récupérer le dit billet, je trouve ça complètement con, mais le guichet réservé aux e-billets est quand même tellement moins encombré et 10 fois plus rapide, donc au final je ne regrette pas.

     

    Roma Capoccia

    Roma Capoccia

    Roma Capoccia

    Mon fils est resté sans voix, je crois qu'il adoré son cadeau :)

    (et moi j'ai chialé parce que à son âge j'y était venue avec ma classe et mes copains d'école italiens, c'était une grande aventure que d'aller à la capitale pour la petite fille que j'étais et ça a remué tout plein de choses et bref, j'ai chialé quoi.)

     

    Nous nous sommes promenés à Villa Borghese à bord de vélos électriques, qu'on peut louer partout et qui sont parfaits quand on en a marre de marcher ! 

    Nous avons savouré chaque recoin de cette belle ville, flané les yeux en l'air, marché, marché marché encore (15km par jour environ), nous avons fait un tour au Vatican aussi, mais il faisait 1000 degrés à peu près j'ai cru crever, j'ai même pensé qu'au pire j'étais au bon endroit pour mourir et que ça devrait me donner un passe droit au Paradis !

     

    Roma Capoccia

     

    Roma Capoccia

     

     

     

    Roma Capoccia

    Roma CapocciaRoma Capoccia

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Roma Capoccia

     

     

     

    Roma Capoccia

     

     

    Roma Capoccia

     

     

    Notre gros gros gros coup de coeur a été pour La Fontana di Trevi, majestueuse.

    Nous y sommes retournés à plusieurs reprises, et sur les conseils de notre taxi, un matin très tôt, avant 7heures, pour pouvoir l'avoir presque que pour nous. C'était magique.

     

    Roma Capoccia

    Roma Capoccia

    Roma Capoccia

     

    On a jeté la pièce et fait un voeu, comme le veut la tradition (2000€ sont récoltés chaque jour, tout est reversé à une association caritative) , et puis on est restés assis là, à la regarder. Elle est d'une beauté à couper le souffle.

     

     

     

    Nous avons souffert de la chaleur, malgré toutes les fontaines (il y en a des milliers, toutes sublimes) partout dans la ville qui étaient là pour nous rafraîchir.

    Pour moi il faut visiter Rome au début du printemps ou à l'automne. Là vraiment on était à 40° ressentis, c'était 15 de trop pour vraiment apprécier. 

    (ça m'a aussi réconforté dans le fait de ne pas avoir ramené mon petit 6 ans qui râle beaucoup)

     

    Il vous faut des bonnes chaussures de marche, oubliez les talons, les ruelles de la capitale italienne sont incompatibles avec les stilettos. 

     

    Pour le reste, vous allez juste tomber amoureux, c'est beau partout, les romains sont à l'image du reste des italiens, un peu bruyants mais tellement gentils et souriants.

    Roma Capoccia

    Roma Capoccia

    Flânez sur les places en mangeant un gelato, buvez un café, debout au bar, buvez aux fontaines avec vos mains en vous en mettant partout, prenez en plein les yeux, goutez à la dolce vita, c'est le meilleur plat du monde et il ne fait même pas grossir.

     

     

    Baci.

     

     

    Snapchat-Twitter-Instagram : @seebyse

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique