• Il était temps que je mette à jour cette rubrique, 

     

    cet été j'ai encore dévoré du livre, celles qui me suivent sur Instagram et Snap le savent.

    J'ai lu/j'ai kiffé #10

    J'ai d'ailleurs un vrai problème d'achat compulsif de l'objet ! je passerais des heures dans les librairies et tous les murs de chez moi seraient des bibliothèques si je m'écoutais !

     

    Bref, passons aux choses sérieuses, voici mes coups de coeur de ces derniers mois :

     

     

    1. La garçonnière - Hélène Grémillon

     

     Son livre "Le confident" fait partie de mes livres préférés. C'est un bijou, une petite merveille. Il faut absolument le lire !

    La garçonnière est totalement différent, moins marquant mais très bien écrit, j'ai vraiment passé un excellent moment en sa compagnie.

    Il fait partie de ces romans qu'on a du mal à lâcher, qui nous tiennent en haleine jusqu'au bout.

     

     

    "Buenos Aires, 1987. Lisandra Puig est retrouvée morte défenestrée, au pied de son immeuble. La police aussitôt suspecte son mari, le docteur Vittorio Puig. Il est psychanalyste. Dans son cabinet s'allongent sur le divan bourreaux et victimes de la dictature argentine. Eva Maria est l'une d'entre elles. Persuadée de l'innocence de Vittorio, elle décide de mener l'enquête. Pour elle, c'est certain : le meurtrier se trouve parmi les patients. Mais lequel ? Et pourquoi ? Après Le confident, traduit dans plus de trente langues, Hélène Grémillon nous offre un nouveau roman ensorcelant : jalousie, aveuglement, une danse étourdissante des sentiments pour un livre à suspense, impossible à lâcher"

     

    2. Maman a tort - Michel Bussi 

    J'ai lu/j'ai kiffé #10

    Mon premier Bussi avait été une déception (Un avion sans elle) je n'avais pas accroché et j'avais trouvé ça beaucoup trop long.. Donc j'ai mis un peu de temps avant de refaire confiance à cet auteur. J'ai bien fait d'y revenir, "Maman a tort" m'a réconcilié avec lui, et depuis j'en ai lu 3 autres. 

    Le résumé m'avait de suite plu, et, même si je trouve que l'histoire contient quelques longueurs, l'intrigue est hyper bien ficelée et on ne voit rien venir jusqu'au dénouement ! 

     

    " Rien n'est plus éphémère que la mémoire d'un enfant... 
    Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n'est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit. 
    Il est le seul. Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l'aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car, déjà, les souvenirs de Malone s'effacent. Ils ne tiennent plus qu'à un fil. Le compte à rebours a commencé. 
    Qui est vraiment Malone ? "

     

    3. Nymphéas noirs - Michel Bussi 

     

    J'ai lu/j'ai kiffé #10

    Incontestablement pour moi le meilleur Bussi !

    Quel plaisir cette lecture, une vraie évasion !

    L'intrigue est géniale, j'ai envie d'aller découvrir Giverny le village de Monet et ses habitants.. ce livre, ses descriptions précises de la lumière, des couleurs, des peintures, les personnages, j'ai tout aimé, TOUT. 

    "Le jour paraît sur Giverny.
    Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes... Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l'une, les yeux couleur nymphéa, rêve d'amour et d'évasion ; l'autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d'un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé..."

     

    4. La vie est facile ne t'inquiète pas - Agnès Martin-Lugand

    J'avais adoré "Les gens heureux lisent et boivent du café" et "Entre mes mains le bonheur se faufile" du même auteur.

    Celui ci est la suite des "gens heureux", j'étais ravie de retrouver les personnages. L'histoire est prévisible mais c'est le genre de bouquin qu'on lit d'une traite un dimanche pluvieux sous un plaid bien chaud !

     

    5. L'amie prodigieuse et Le nouveau nom - Elena Ferrante 

     

    J'ai lu/j'ai kiffé #10

     

    J'ai découvert cette auteure par hasard, dans une librairie en vacances où  je trainais parce que je n'avais plus rien à lire..

    Le résumé du premier tome (il y en a 4 en tout) m'a interpellé, ça parle d'amitié et de Naples, ça ne pouvait que me plaire..

    J'ai lu le premier en français et puis j'ai commandé les autres en italien (je démarre le 3).

    Ces livres ont remué en moi des souvenirs que je pensais enfuis à jamais, j'ai retrouvé au fil des lignes, des odeurs, des saveurs, des traditions, de chez moi, de ma région, de mon pays..

    j'ai vraiment été bouleversée par ces lectures, elles m'ont été précieuses, sans rentrer dans les détails parce qu'il serait compliqué de vous expliquer, j'aimerais vraiment remercier cette dame pour ce qu'elle m'a apporté.

     

    Au delà de ce ressenti du à mon histoire personnelle, ces livres sont des pépites, des bonbons de bonheur, je trouve qu'Elena Ferrante dépeint l'amitié comme personne, elle arrive à aborder, au travers de Lila et Lenù toute la complexité de ce sentiment.. 

     

    "«Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout : et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.» Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition. Formidable voyage dans l’Italie du boom économique, L’amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse."

     

    6. Le parfum - Patrick Süskind

    Impossible de commenter un chef d'oeuvre... Mais on m'avait dit que ce livre contenait des odeurs et que j'allais les sentir en lisant. C'est vrai et ça laisse sans voix.

     

     "A vue de nez, un chef-d'œuvre. " (Bernard Pivot) " 

     

    7. Tu comprendras quand tu seras plus grande - Virginie Grimaldi 

     

    Si vous ne l'avez pas encore lu réparez cette erreur ! Je peux vous dire qu'il vous fera rire et pleurer, je peux vous dire combien la plume de Ginie est géniale, que la façon dont elle raconte le 3e âge est parfaite,  mais on me dira que je ne suis pas objective, car elle est mon amie,

    alors je vous laisse avec les 128 commentaires à 5 étoiles qu'elle a reçu sur Amazon, pour ne citer que ceux là..

     

    "Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
    Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?
    C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire.
               
    C’est une histoire d’amour(s), une histoire de résilience, une ode au bonheur."

     

    J'ai lu/j'ai kiffé #10

     

     

    Je pense avoir fait le tour des coups de coeur, vous pouvez retrouver toutes mes lectures sur Instagram sous le hashtag #LABIBLIODESÉ

     

     


    9 commentaires
  • Plus ma pile de livres "lus" augmentait, plus mon courage pour mettre à jour cette rubrique diminuait.

    J'ai lu/j'ai Kiffé #9

    Source photo : Pinterest

     

    Dernièrement j'ai avalé jusqu'à un roman par jour (merci les insomnies) et je n'avais pas envie de vous faire une liste des courses à rallonge.

    Alors je me dis que c'est un mal pour un bien, que ça va m'obliger à trier et à choisir VRAIMENT mes préférés, ceux qui m'ont fait vibrer, qui m'ont bouleversée, bref, la crème de la crème du coup de coeur.

     

    Je vais commencer par le numéro un, parce que j'ai trop hâte et que je ne peux pas faire durer le suspens :

    "La vie devant soi" est bien plus qu'un livre. Il m'a permis de découvrir Romain Gary, que je n'avais encore jamais lu (mieux vaut tard que jamais) et de tomber amoureuse de cet homme.

    Ce roman a reçu le prix Goncourt en 1975, il a été signé sous le pseudo de Émile AJAR et il raconte l'histoire d'un petit garçon arabe, Momo, pour sa mère d'adoption, Madame Rosa, une vieille dame juive.

     

    Je crois même pouvoir dire qu'il est le plus beau livre que j'ai lu. 

    Tout le monde devrait le lire, c'est une histoire d'amour, de tolérance écrit avec tout le génie qu'est ce grand auteur.

    S'il vous plait, lisez le. 

     

    Ensuite, grâce à "La vie devant soi" justement, j'ai voulu connaitre absolument l'auteur. Le meilleur moyen de le faire, c'était de lire "La promesse de l'aube", c'est le livre préféré de Jessica, je l'ai souvent lue à ce sujet, et je crois que nous avons plus ou moins les mêmes gouts.

    Désormais je comprends pourquoi elle l'aime autant.

    Là encore il s'agit d'une histoire d'amour mère/fils. Romain Gary nous raconte sa vie, et surtout sa mère, une femme incroyable, qui en a fait un homme incroyable.

    Je vous laisse ici un passage du livre qui devrait suffire à vous donner envie d'y plonger.

     

    “Avec l'amour maternel, la vie vous fait, à l'aube, une promesse qu'elle ne tient jamais. Chaque fois qu'une femme vous prend dans ses bras et vous serre sur son coeur, ce ne sont plus que des condoléances. On revient toujours gueuler sur la tombe de sa mère comme un chien abandonné. Jamais plus, jamais plus, jamais plus. Des bras adorables se referment autour de votre cou et des lèvres très douces vous parlent d'amour, mais vous êtes au courant. Vous êtes passé à la source très tôt et vous avez tout bu. Lorsque la soif vous reprend, vous avez beau vous jeter de tous côtés, il n'y a plus de puits, il n'y a que des mirages. Vous avez fait, dès la première lueur de l'aube, une étude très serrée de l'amour et vous avez sur vous de la documentation. Je ne dis pas qu'il faille empêcher les mères d'aimer leurs petits. Je dis simplement qu'il vaut mieux que les mères aient encore quelqu'un d'autre à aimer. Si ma mère avait eu un amant, je n'aurais pas passé ma vie à mourir de soif auprès de chaque fontaine. Malheureusement pour moi, je me connais en vrais diamants.”

     

     

    J'ai lu/j'ai Kiffé #9

     

     

    Autre gros gros gros coup de coeur : "En attendant Bojangles" premier roman d'Olivier Bourdeaut.

    Un petit garçon raconte l'histoire d'amour de ses parents, la folie de sa mère, leur vie de danse et de plaisir.. Chaque personnage est attachant, drôle, émouvant.. j'ai adoré découvrir chacun d'eux. 

    Et puis, en refermant ce livre les larmes aux yeux, vous écouterez Nina Simone en boucle, et vous aimerez Monsieur Bojangles à la folie.

     

     

    J'ai également découvert Jean-Louis Fournier, "Où on va papa" et "Veuf" sont les livres de lui que j'ai le plus aimé. Le premier parle du regard et de la vie de ce père de deux enfants lourdement handicapés, c'est cru, drôle, tendre. "Sans mélo ni pathos". Le deuxième, c'est une ode à sa femme disparue. Je me dis que j'aimerais laisser cette même trace dans le coeur de mon mari. 

     

     

    J'ai aimé relire Camus et "L'étranger", dont je ne gardais aucun souvenir... preuve que lorsqu'on m'oblige à lire un truc (là, c'était au lycée) mon cerveau ne retient rien du tout ! Pourtant quel chef d'ouvre. 

    J'ai passé un beau moment avec "Un secret" de Philippe Grimbert, l'histoire d'un petit garçon qui découvre ce qu'il a toujours pressenti, un lourd secret familial, avec "No et moi" de Delphine de Vigan que j'aime beaucoup, je trouve que ce livre serait très utile à étudier dans les écoles, il parle de l'amitié entre Lou jeune surdouée et No, une jeune fille SDF. Il en va de même de "La cicatrice" qui m'a été conseillé par une lectrice, je le ferai lire à mon fils, bientôt, et puis enfin avec "Le mystère Henri Pick", le dernier roman de Foenkinos.

    J'ai lu/j'ai Kiffé #9

     

     

    Oh, j'allais oublier le dernier venu de mon amie Sophie, "Tout est sous contrôle": frais, drôle, entrainant, une lecture légère qui fait du bien (surtout si comme moi vous avez tendance à lire des histoires un peu "dures"), vous serez emportés par les péripéties de cette Olympe, attachante photographe qui s'improvise détective pour notre plus grand bonheur, un vrai tourbillon de bonne humeur !

    J'ai lu/j'ai Kiffé #9

    Voilà, j'ai réussi je vous ai donné mes préférés de tous, je parle régulièrement de mes lectures sur Snapchat et Instagram @Seebyse c'est plus facile et plus rapide pour moi que dans un article de blog, alors si ça vous tente, ajoutez-moi !

     

     Bonne lecture !


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique