• Je vous ai déjà parlé de Camille Anseaume ici, ou sur ma page.

    Mon amour pour sa plume n'est plus un secret pour personne.

    J'adore lire ses billets sur son excellent blog Café des filles, et j'adore lire ses livres.

    Je trouve que cette femme a le pouvoir incroyable de remuer des émotions profondes avec ses mots.

    Elle arrive à me faire crever de rire, puis, beaucoup plus dur, à me faire replonger dans des sentiments que je pensais indescriptibles.

    Il y a pour moi tout un tas de choses qu'on ne peut pas exprimer avec des mots, parce que c'est trop complexe, parce que c'est trop difficile, mais Camille m'a prouvé le contraire. Je crois qu'elle fait ça grâce à un truc spécial, ça s'appelle le talent.

     

    Je vous avais dit, ici, combien j'avais adoré son premier livre, "Un tout petit rien", depuis que je l'avais refermé, je n'avais qu'une hâte, c'était de recevoir le prochain, et celui d'après, et encore le suivant.

     

    Le prochain, "Ta façon d'être au monde", est arrivé.

     

    J'ai lu / J'ai kiffé #8 : Ta façon d'être au monde.

     

    J'en veux beaucoup à l'auteure, j'aurais aimé qu'elle me prévienne que, comme pour le premier, une fois ouvert il était "infermable" jusqu'à la fin.

    Ce lundi mes enfants ont beaucoup trop joué à la console et ils ont mangé Mac Do (ils aimeraient que Camille écrive des livres tous les jours, du coup), je la tiens donc responsable des neurones en moins et le cholestérol en plus.

    Parce que oui, je l'ai lu un lundi, et pour ça aussi je lui en veux.

    Ce n'est pas un livre à lire le lundi, si comme moi, vous déprimez ce jour là, l'histoire risque de vous donner envie de vous jeter d'un pont.

    Ceci dit ça aurait pu être pire, j'aurais pu le lire un dimanche soir.

     

    C'est un livre très noir, une histoire d'amitié profonde, de deuil, ah oui c'est pas gai pour sur, mais bon sang, chaque phrase couchée sur le papier est un petit poème, Camille me bluffe, elle va chercher au plus profond d'elle même, et au plus profond de nous aussi, pour retranscrire la vie, la vraie vie, avec ses joies immenses et ses peines terribles.

     

    J'ai fermé le livre sous le choc, j'ai du relire des passages, revenir en arrière, j'avais envie de mieux comprendre certaines subtilités, de reprendre le temps encore une fois. Le temps, le temps aussi est un sujet important, présent tout le long, le temps qui file, celui qu'on ne prend pas, celui qu'on ne voit pas passer.

    Voilà, ça m'a boulversé.

    La narration de la première partie est particulière, je l'ai adoré, d'autres la détesteront, mais on ne peut certainement pas rester indifférents face à cet ouvrage.

     

     

    Merci Camille pour ce nouveau bijou, tu es un traducteur de sentiments, d'angoisses, de vie.

     

    " C'est l'heure du départ, la fin de l'été. Il faut rentrer. Dans la chambre, je reste transie, incapable de bouger. C'est l'angoisse et les regrets qui me paralysent. Je comprends que je n'ai pas pris le temps de défaire mes valises, ni même de regarder à la fenêtre. Maintenant que je réalise qu'on y voit la mer, il est temps de m'y arracher. Le séjour est passé sans moi. J'étais là, et je ne le savais pas. J'en conçois une tristesse et une culpabilité infinies, sans commune mesure avec les faits. Tu connais ce rêve étrange que je t'ai souvent décrit. Il m'a hantée chaque nuit pendant des années. Et puis un jour je ne l'ai plus fait. Ce jour-là, j'ai compris que l'été avait duré vingt-six ans. " Elles sont amies d'enfance. L'une est inquiète, rêveuse, introvertie ; l'autre est souriante, joyeuse, lumineuse. Ensemble, elles grandissent, découvrent la vie, l'amour. Jusqu'à ce qu'un drame bouleverse le monde qu'elles se sont bâti... Un roman poignant sur l'amitié, le deuil, et sur ce point de bascule irréversible qui sonne la fin de l'insouciance.


    3 commentaires
  • Je me suis dit que je pouvais placer dans cette rubrique (qui n'a pas été mise à jour depuis bien trop longtemps, mea culpa ! ) les lectures de mes enfants. 

    Je suis souvent à la recherche de jolis livres pour eux, et puisque vous m'avez donné de bons conseils pour moi, je pense que vos enfants pourront aussi en donner aux miens :)

     

    Mes garçons ont le même virus que leur mère, ils dévorent du bouquin, ce qui est plutôt chouette (sauf pour le budget, des livres pour 3, à la vitesse où ils sont consommés, c'est ... conséquent ! ), d'ailleurs il y en avait pas mal sur leur liste au père noel, et de tout ce qu'ils ont reçu, c'est ce qui a eu le plus de succès, et ce qui continue (avec les Lego, j'avoue) à intéresser même des mois après. (contrairement aux truc téléguidés qui sont lâchement abandonnés lorsqu'ils sont à bout de piles ! ). Voilà pourquoi je préfère 1000 fois leur acheter des livres et je suis sure de leur faire plaisir à coup sur ! (ce qui n'empêche pas, ceci dit, les truc téléguidés .. m'enfin ! )

     

    Bref, je voulais donc vous parler de leurs derniers coups de coeur.

     

    Mon ainé (10 ans pour vous situer) a reçu les 3 premiers tomes du "Journal d'un dégonflé", avalés en moins de 10 jours, il attend le 4ème qui devrait arriver demain, avec impatience.

    Je remercie d'ailleurs la vendeuse de chez Cultura hyper sympa à qui j'avais demandé conseil lors de ma dernière dédicace : effectivement il a kiffé !

    Ils ont lu / ils ont kiffé #7

    Il s'agit d'un roman illustré, présenté sous forme de journal, de Greg, 12 ans, qui y raconte ses déboires avec sa famille et ses copains. C'est une lecture légère et divertissante, ça change de ses lectures sur les volcans, les animaux, le corps humain, l'Egypte et sur les événement historiques qui le passionnent en temps normal, et j'en suis bien contente, mon fils est trop sérieux, et croyez moi, il ne tient pas de moi de ce côté là !

     

     

     

    Mon cadet (5 ans), beaucoup moins sérieux que son frère,  s'est pris de passion pour les "Monsieur Madame", il a donc reçu le coffret à Noel qui permet de ranger son début de collection. Son but est de, je cite "les avoir tous et que tu me les lise tous d'un coup, maman". Youpi. J'ai hâte. (attention, de l'ironie s'est glissé dans cette dernière phrase)

    Ils ont lu / ils ont kiffé #7

    Ils ont lu / ils ont kiffé #7

     

    Je viens aussi de lui acheter ce livre, "Mon amour", qui est un véritable coup de coeur. Il m'a été conseillé par une amie et je n'ai pas été déçue. L'histoire est hyper jolie, des mots tous simples pour faire passer un très beau message. Les dessins son très beaux également, bref, je vous le conseille vraiment 1000 fois.

     

    Ils ont lu / ils ont kiffé #7

     

    J'ai aussi commandé "Vous êtes tous mes préférés". En effet, il n'y a pas un seul jour sans "maman tu préfère moi ou mon frèèèèèère ? Mais si, t'es obligé de choisir alleeeeeez ..  bon, mais entre papa et moi alors ?? " No comment ^^

     

     

    Voilà pour ce début d'année, je prends évidemment tous vos conseils et notamment, en matière de - attention c'est très gai - livres qui parlent de la mort.

    En effet, mon petit nous pose 1001 questions à ce sujet, depuis des mois maintenant. Nous répondons toujours, on ne lui ment pas, par exemple à la question "est ce que les enfants meurent aussi ? ", nous avons expliqué que oui, si ils sont très malades ou si il y a un accident, il arrive que parfois les enfants meurent.. La question de la mort ne l'angoisse pas, juste, il veut des réponses concrètes à ses intérrogations.. Et je vous jure qu'il en a beaaaaucoup..  Ce sujet le passionne. J'ai peur de parfois ne pas avoir les mots justes ou de lui faire peur, alors comme ma solution pour faire passer des messages c'est souvent "un bon livre sur la question", si vous en connaissez, je suis preneuse !

     

    Merci ! Et bon week end  :)


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique