• Pluie d'été.

    Il fait très chaud depuis des semaines et je refuse de me plaindre. 

    J’aime tant la chaleur et l’été, ils me manquent neuf mois par an. 

    Je les rêve, je les attends, je me languis d’eux. 

    J’aimerais vivre en été toute ma vie, manger des glaces et des salades, croquer des concombres et des cerises. 

    J’aimerais vivre en robe à fleurs, jambes nues, cheveux relevés et teint hâlé. 

    J’aimerais que le soleil ne se couche jamais, j’aimerais la mer et le sable chaud pour toujours.

    Et puis ce matin la pluie. 

    J’ai ouvert la fenêtre en grand et respiré à plein poumons son odeur si particulière à cette période de l’année.

    Il y avait une petite brise légère, qui a immédiatement fait hérisser mes poils.

    Mon corps a réagi comme un vieux chat en colère et ça m'a fait sourire. 

    Je suis allée voir mes garçons, encore endormis, chaque matin d’été ils me semblent plus grands. 

    On dirait que le soleil les arrose.

    Pendant ces vacances je vis à leur rythme, essaie de ne trop rien leur imposer. 

    Qu’ils se couchent tard si ils veulent, dorment autant qu’ils en ont besoin, mangent quand ils en ont envie, après tout, il y a le reste de l’année pour les règles et les horaires. 

    Moi aussi je vais repousser l’ordi à après, m’assoir devant la fenêtre ouverte sur mon gros fauteuil, lire, et paresser face à la météo du jour.

    Je peux bien apprécier ces quelques gouttes, elles me rappellent de profiter de l’instant car l’hiver passé et l’automne à venir ne sont pas si loin.

    Et puis, de toutes façons, elles ne m’inquiètent pas,

    après la pluie d’été vient, assurément, le soleil.

    Alors je l'attends.

     

    Pluie d'été.

    Instagram : @seebyse 

    « Trofie aux légumesSeule »

  • Commentaires

    1
    Céline
    Vendredi 24 Août à 21:56
    Oh que je suis pressée de découvrir ton roman
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :