• Cet article avait été publié le 26 juin 2017 sur mon ancien blog.

    Ce blog n'est plus en ligne, mais vous êtes nombreuses à me demander de pouvoir relire ce billet, donc je le re publie ici ! 

     

     

     

    Voilà un titre qui va m'attirer plein de pervers, et pourtant, c'est tellement vrai, le free boobs (ou seins libres, sans soutien-gorge) c'est la vie !

     

    Je n'ai jamais eu de problème a ne pas porter de soutien gorge sous certaines tenues, en été surtout, sous les combi-short, petites robes ou dos nus ! Mais, je me suis rendue compte, depuis plus d'un an maintenant, que tout le reste du temps, je portais des soutien-gorge pour de mauvaises raisons.

     

    -> Parce que ça permet à la poitrine de mieux se maintenir/parce que c'est bon pour les seins : hors, certains se penchent sur la question et d'après leurs conclusions, le soutien gorge ne servirait à rien, mieux arrêter d'en porter remonterait la poitrine (oui, même les grosses) et au final il pourrait même être mauvais pour la santé. (article complet à lire ici). Je portais donc des soutifs avec armature, et le meilleur moment de la journée restait quand je l'enlevais ! Sérieux seul un mec a pu inventer une telle torture ! 

    -> Parce que c'est plus joli c'est plus galbé. Alors je portais des soutien gorge rembourrés, parce que mon bonnet n'était pas assez satisfaisant pas assez "plein", bref je trichais car je n'assumais tout simplement pas.

    -> Parce qu'il faut les cacher ! Mais les seins ce n'est absolument pas sale ! La moitié de la population en est pourvue, ils ont été depuis toujours sexualisés alors qu'il s'agit à la base d'un organe nourricier (voilà pourquoi on emmerde les mères qui souhaitent allaiter librement, en leur demandant de se couvrir, alors que c'est juste naturel ! ). Ça crie au scandale pour un décolleté plongeant mais ça ne choque personne qu'une femme soit topless pour vendre un yaourt. Expliquez-moi la logique ! 

     

     

    Parfois je reçois des commentaires sous mes tenues "mais tu ne portes pas de soutien gorge ? ça ne te gène pas ? je n'ose pas ! J'ai peur que mes tétons pointent !"

     

    Voilà ce que j'ai changé dans ma façon de "consommer le soutien gorge": 

     

    • Je m'en passe dès que possible, en été déjà, car je n'ai pas envie de m'infliger une couche de vêtement supplémentaire, mais même en hiver. J'opte de plus en plus pour des body (sans armature) qui agissent comme une seconde peau, me tiennent au chaud sans m'infliger la douleur d'un soutien-gorge.  Et ma foi si un coup de froid fait pointer mes tétons, il me semble qu'il n'y a pas mort d'homme. 
    • Je porte des brassières pour le sport (celles de chez Décathlon en général, les premier prix, j'ai un petit bonnet je n'ai pas besoin d'un gros maintient) car je trouve que c'est plus confortable d'être maintenue pendant mes séances.
    • Sous un top/chemisier transparent, j'opte pour les brassières triangle, sans armature. Mes préférées sont chez Asos, Etam ou Oysho. Adieu le rembourrage, à 34 ans il est temps d'assumer ses seins. J'ai appris à les aimer et avec le recul, j'avoue que je trouve ce style de soutien-gorge très joli, plus fin et plus élégant que ce que je portais avant. Je n'ai jamais testé encore les cache-tétons mais je le ferai surement bientôt ! 

     

     

    Lorsque j'ai parlé de mon envie d'écrire cet article sur snap, j'ai eu beaucoup de retours.

    Il y a celles qui comme moi optent pour le #freeboobs dès que possible et celles qui le font tout le temps et qui ont totalement arrêté de porter le soutien gorge.

    Je précise que dans le lot il y a tout type de poitrines, grosses, petites, moyennes. Des femmes qui se sont libérées du soutien gorge peut importe leur morphologie et qui s'en portent très bien ! 

    Il y a aussi celles qui n'osent pas ou ne peuvent pas car elles ont une poitrine trop imposante qui nécessite un maintient. 

    À vous mesdames je veux vous dire que je comprends ! Néanmoins il est possible pour vous aussi de ne plus vous infliger d'armature et plutôt opter pour des brassières plus agréables ! Et puis, si c'est juste parce que vous n'osez pas, libérez-les dès que possible, chez vous, pour commencer et puis qui sait, petit à petit aussi pour sortir ? 

    Enfin il y a les toutes petites poitrines, qui complexent ou ressentent un manque de féminité. "Avec mon petit bonnet A j'ai besoin de rembourrage, c'est psychologique".

    Il est difficile de lutter contre les complexes, mais ce n'est pas impossible. 

    Je dis depuis longtemps qu'un tour de taille, de poitrine, une longueur de cheveux ce n'est pas ça qui définit la féminité. C'est quelque chose qu'on ressent, qu'on dégage. La société nous fait penser qu'il faut entrer dans un moule, dans des cases, pour être belle, sexy, désirable. La vérité c'est que plus on s'assume telle que l'on est, plus on se sent belle, plus on a confiance en nous, et plus les autres nous perçoivent du même oeil.

     

    J'avoue toujours avoir trouvé les toutes petites poitrines tellement sexy, prenez Charlotte Gainsbourg par exemple, tellement femme tellement belle !  Elle est pour moi la définition du mot féminité, et ce n'est en rien lié à son physique, mais bien à un ensemble et à ce qu'elle dégage. 

    Il y a aussi Audrey Lombard, blogueuse de son état, dont j'adore le style, et qui opte pour les maxi décolletés avec une élégance que je lui envie !

    Et toutes celles qui ont fait de leur petite poitrine un atout !  

    je vous laisse avec quelques clichés qui j'espère vous convaincront ! 

     

     

     

    Vive le #FREEBOOBS

    crédit photo Pinterest

    Vive le #FREEBOOBS

    Vive le #FREEBOOBS

     crédit photo Audrey Lombard

     

     

    Pour finir je pense que le soutien gorge, comme tout ce qu'on porte en général, doit être là (ou pas) pour nous faire sentir bien. Pas pour nous cacher, pas parce qu'il le faut, pas parce qu'on nous a dit depuis toujours que ça doit être comme ça. Il est temps de faire évoluer les mentalités ! 

    Alors si vous vous sentez mieux avec, portez-en, mais si il ne vous apporte rien à part de l'inconfort : ALORS VIREZ-LE !

     

     

    EDIT :  Je suis très touchée par l'intérêt porté à mon article, par les échanges qu'il a engendré, par les témoignages reçus, je trouve ça très enrichissant.

     

    Une remarque est revenue plusieurs fois "si le non port du soutien gorge permet de remonter la poitrine, alors pourquoi les femmes de certaines tribus africaines ont-elles des seins si plats et tombants ?". La réponse je l'ai apprise dans les commentaires grâce à vous hier soir, il s'agit en fait d'une mutilation que subissent ces femmes dès la puberté. On "casse", "repasse" leurs seins dès que ceux-ci commencent à pousser. Je vous invite à lire cet article sur le sujet. C'est bien cette mutilation qu'on leur impose qui donne cet aspect à leur poitrine et non pas le fait qu'elles soient topless. 

     

     

    Je reporte aussi quelques commentaires intéressants qui étaient présents sous ce billet, c'est une toute petite partie car je ne peux pas tout reposter, mais je sais que depuis la parution de cet article vous étiez nombreuses à avoir sauté le pas ! Je suis contente d'avoir libéré des nichons je vous dis pas :) moi je continue toujours, je n'ai plus que 2 soutien gorge triangle sans armature dans mon dressing, et ils ne sortent pas très souvent du tiroir ;-)  : 

     

    STEF :J'opte Aussi quand je suis à la maison pour le freeboobs lol. Ou brassière. Mais apres j'ai trop de poitrine pour ne pas en mettre pour bosser ou sortir. J'ai Aussi commencé à mettre des body. Mais difficile d'avoir la bonne taille. Ils m'écrasent les seins. J'ai envie de triangle. Je trouve les etam trop beaux. Mais j'ose pas encore. 
    Merci pour cet article. Je vais peut être enfin assumer mon 95D libre

     

      • Lisey
        Mardi 27 Juin 2017 à 10:01   Supprimer le commentaire
         
        Coucou, courage ça se fait :) je fais un 95E, et je ne mets plus de soutif du tout depuis novembre. Au début c'était pas simple, mais avec l'hiver je mettais des débardeurs près du corps sous mes pulls, ça maintenais. Maintenant plus rienx et ma poitrine s'est renforcée, du coup aucune douleur, bien au contraire. C'est la liberté

     

    Cet article me parle tellement !
    À la base je faisais un 75 À, puis dieu ma fait cadeau d'un joli 95E suite à ma première grossesse, à cette époque la vie dans soutif était impensable, inimaginable ! 
    À la fin de mon allaitement ou j'ai porté un soutif h/24, impossible pour moi de le supporter
    Je n'en portait que pour les rdv médicaux
    Et enfin je me suis libérée !!!!!! 
    Cela fait déjà 5 bonnes années
    J'ai vécu une seconde grossesse et un second allaitement. Les toubibs m'ont répété 1000 fois d'en porter, mais impossible je ne les supporte plus
    Alors oui ils tombent un peu, oui ils pointent parfois, mais j'ai appris à les assumer , de toute façon ils sont la
    Bon j'en ai moins depuis la fin de mon second allaitement mais je me sens tellement mieux, je respire enfin!

     

    Allez les nanas... J'ai 49 ans et j'ai du acheter 10 soutifs dans ma vie. J'en mets rarement, je fais un 85b. Même pour faire de l'équitation je n'en porte pas. Pendant mes grossesses, je n'aurais pas pu faire du sport sans, les rebonds auraient été douloureux...vive les brassières dans ce cas. Tétons qui pointent ou non, petits seins ou non selon les prises de poids, chemisier ou débardeur, rien à peter lol ! Je ne vois pas en quoi ma poitrine serait plus à cacher que celle d'un homme ! Quel pied de ne pas porter des instruments de torture ! Bravo de lancer ce pavé dans la mare... Je ne vous ai pas attendue mais je n'ai pas pensé à en faire la promotion, trop occupée a juste envoyer bouler ceux qui se permettent les réflexions... Les gens autour de moi se sont fait à l'idée depuis des lustres, je suis dispo pour vous encourager 

     

    Merci pour cet article Serena !! C'est un sujet trop peu souvent abordé !

    j'ai mis 1 an complet avant d'arriver au free boobs permanent ! J'ai une toute petite poitrine (85A) et du coup je portais des soutien-gorges pour leur donner un peu plus de volume et aussi pour cacher les tétons...

    Et j'ai lu que c'était en effet pas terrible du tout pour le dos ni pour le maintien des muscles pectoraux. Alors j'ai essayé de faire sans. Au debut je n'y arrivais qu'à la maison ou sous un gros pull... mais en fait c'est tellement plus confortable sans soutif que ça m'a motivé !

     

    Et puis, au bout d'environ 6 mois, je me suis rendue compte que ma poirtine avait changée de forme !! (Je precise que j'avais 36 ans). Elle s'est regalbée , mais vraiment c'est flagrant !! Et bien plus joli qu'avant ! Du coup ça m'a complètement convaincue et maintenant je n'en porte plus du tout et finalement je ne me sens plus le moins du monde gênée ! Je ne suis pas sûre du tout que qui que ce soit s'en rende compte à pars en été quand mes tenues sont légères... Mais honni soit qui mal y pense ! ^^

     

    Ah merci pour ce billet ! LIBÉRONS LES TÉTONS !
    J'ai abandonné tous mes soutifs avec armature pour des brassières. Il en existe de plus en plus, et des plus en plus jolies ;) (La marque daniel hechter vient de sortir une gamme géniale, très confortable et loin d'être vilaine. )
    J'ai passé la cap après l'apparition de kystes aux seins (bénins mais DOULOUREUX) et après moult recherche je suis tombée sur plusieurs articles dénonçant les impacts négatifs des soutiens gorge. Les armatures bloquant le liquide lymphatique notamment ... Et quand je lis que le nobras raffermit les seins, j'ai dit BANCO !! Je reste sans soutien gorge la plupart du temps, ou avec une brassière pour les haut trop transparents. Et mon 90C et moi nous portons à merveille !
    Merci encore Serena

     

     

     


    8 commentaires
  • Lorsque je vous avais parlé de mon réquilibrage alimentaire il y a 2 ans, ce qui revenait le plus souvent c'était « c'est facile lorsqu'on travaille de chez soi, moins quand on est à l'extérieur »,  « moi je suis vraiment nulle en cuisine je suis incapable de faire à manger »,  et aussi, « pas facile de cuisiner deux menus, un pour les enfants un autre pour moi ».

    « Mon panier minceur » m'a proposé de tester leur concept pendant 15 jours et j'ai accepté car je pense que cela pourrait correspondre à certaines d'entre vous.

    J'ai testé pour vous : Mon panier minceur

    Même si je reste persuadée qu'apprendre à cuisiner des plats sains et équilibrés est la base d'une vie... saine et équilibrée, j'entends que ce n'est pas évident pour tout le monde et que parfois, surtout si l'on souhaite perdre du poids, on a besoin d'un coup de pouce, pour nous faciliter la tâche.

    L'idée ici est simple : on vous livre votre menu complet sur 6 jours (le 7e étant un jour « libre »)petit-djeunerdjeuner, collation et dner.

    Il suffira de réchauffer ce qui a besoin de l'être au micro-ondes, de compléter, si vous le souhaitez, de fruits, yaourts ou légumes frais et le tour est joué. C'est aussi simple que ça.

    Une coach est également à votre disposition par téléphone, pour vous écouter, répondre à vos questions, vous conseiller et vous encourager lors de votre phase de perte de poids, mais aussi une fois le programme terminé.

    Le prix dépend de votre abonnement (de 15 jours à 4 mois, à vous de choisir), avec un coût total par jour allant de d'environ 12€ à 17€.

    Mon avis :

    J'ai donc reçu un gros colis pour mes 2 semaines de test.

    Les plats étaient plutôt variés (vous pouvez voir ce qu'il y a au menu, ici), j'ai apprécie d'y retrouver des soupes, du muesli , des infusions et des petits biscuits pour le goter. Certains de ces produits étaient BIO.

     

    Tous les plats n'étaient pas à mon goût.
    Je suis habituée à manger des produits frais et aux petits plats de mon chef de mari, donc les plats déjà préparés ne font pas partie de notre quotidien.
    Certains étaient néanmoins très bons.
    J'ai particulièrement aimé le muesli et les soupes.
    La quantité était largement suffisante pour moi. Je n'ai pas eu de fringale dans la journée.
    Si les portions sont trop petites pour vous, il suffira de combler avec des légumes supplémentaires.

     

     

    Au bout des 15 jours j'avais perdu 500gr , ce qui est très bien. (en sachant qu'avec mes nombreux déplacements depuis la sortie de mon livre, j'avais repris 2kg500).
    a ne sert à rien de perdre trop vite !
    Même si j'ai moins le temps pour le sport actuellement, j'essaie toujours de caser au moins 2 séances par semaine et de marcher le plus possible.

    Je reste persuadée que sans sport c'est beaucoup moins facile.
    Mais le test est donc concluant.
    Je pense que « Mon panier minceur » peut convenir aux femmes (o
    u hommes, mais vous êtes moins nombreux à me lire), qui ont besoin d'un coup de pouce pour revoir leur alimentation et/ou entamer un régime.

    Les points + : pas de courses à faire, pas besoin de réfléchir aux menus, les plats sont faciles à emporter partout, à réchauffer. Ils sont pensés par des chefs nutritionnistes, et vous apporteront tout ce dont vous avez besoin au quotidien.
    On vous facilite grandement le travail.

    Les points - : j'aurais apprécié encore plus de choix dans les plats, et que l'intégralité des plats soient bio.

    Au terme de votre abonnement le coach, le site  et la communauté sont la pour prendre le relais et vous aider à persévérer dans vos bonnes habitudes.

    Mais il faudra garder votre motivation et continuer à manger sainement et à bouger. Il n'y a pas de miracle !

    Pour résumer : un bon moyen pour commencer une nouvelle routine et pour vous aider pour une perte de poids !

    Si vous souhaitez tester, le code WONDERMUM permet de bénéficier de 70€ de remise immédiate sur les programmes 2 mois et 4 mois Équilibre et Énergique.

    Vous pouvez retrouver toutes les infos sur le site Mon panier minceuou sur leur réseaux sociaux Facebook  et Instagram 

     

     

    - Article sponsorisé -


    votre commentaire