• Rencontres

    C'est mon premier tour de cet étang qui me paraît si petit lorsqu'on marche autour en famille, et si grand lorsque je tente, parfois, d'y courir seule.

     

    Je la remarque, elle est assise sur un banc, face à des jeux vides pour enfants, qui sentent la reprise de l'école.

     

    Elle est jolie, bien coiffée, bien habillée, avec son petit sac marron auprès d'elle, sur lequel elle pose une main protectrice.

     

    Je ne sais pas quel âge elle a, je ne sais pas donner d'âge aux personnes âgées. 

    Pour moi elle est une mamie.

    Alors qu'il se peut parfaitement qu'elle ne le soit pas.

     

    C'est une mamie seule, face à ce jeu vide.

    Et alors, malgré le soleil magnifique, le joli parc et l'étang si apaisant, je sens une tristesse énorme m'envahir.

     

    Je ne sais pas si je suis triste pour cette mamie seule, à qui j'ai peut être inventé cette solitude, ou si je le suis pour moi, qui, depuis que je n'ai plus la mienne, je vois en chaque visage ridé un cœur potentiel pour m'aimer.

     

    Je continue à analyser cette tristesse en marchant, la course, j'ai abandonné au bout de 300 mètres de toutes façons.

    Je me dis que si elle est toujours là au 2ème tour, soit environ 1km plus tard, je me rapprocherai d'elle pour lui parler, et soulager sa solitude ou bien mon manque.

     

    Je me rapproche, une partie de mon cœur espère la retrouver avec un fils venue la chercher, avec une copine avec qui elle aurait rendez vous, chaque vendredi depuis 50 ans peut être, ou un vieux monsieur qui, l'ayant trouvée seule et fort jolie, se serait empressé de lui faire la causette...

     

    Elle est toujours là,

     

    Je m'approche de son banc j'entame des étirements qui n'ont ni queue ni tête, je ne vais quand même pas l'aborder comme ça, je lui dirais quoi?

     

    Elle m'a vue ça y est elle me sourit, ou peut être elle se moque de mes gestes qui dévoilent mon niveau sportif, alors je fais la même chose, je souris moi aussi. 

     

    J'avais espéré qu'elle entame la conversation mais elle doit être un peu timide, comme moi, ou alors elle a juste envie d'être tranquille, faut que j'arrête d'inventer une vie aux gens. 

     

    Je repars et en passant devant elle lui lance un timide "bonjour madame, il fait beau aujourd'hui!"

     

    Son regard s'illumine, ça me brise le cœur en même temps que ça me le remplit d'amour pour cette dame, 

     

    "Oh oui mademoiselle! Ou madame? Non! Vous êtes bien une demoiselle?"

     

    "Je suis une madame! mais ça va j'ai encore l'air d'une jeunette apparemment"

     

    "Vous êtes une belle jeunette mademoiselle oh oui, une belle jeunette et c'est une belle journée vous avez raison"

     

    Je lui ai souri de toutes mes forces, j'aurai aimé lui dire plus encore, je crois qu'elle en avait envie aussi.

     

    Je n'ai pas su. Je n'ai pas osé.

     

    Elle est à quelques mètres de moi. Je me suis arrêtée pour écrire ça. 

    Tout ce que j'aurai voulu dire à elle, je le dis à vous. 

     

    Mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Ni à vous, ni à elle. 

    Puisque j'entame mon troisième tour. 

     

     

    « Sms de mères #16La fête foraine »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    laurie
    Vendredi 5 Septembre 2014 à 15:32
    Le début d une belle relation peut être... Fonce serena <3
    2
    Emi
    Vendredi 5 Septembre 2014 à 15:35

    Voilà, ça faisait longtemps mais j'ai les larmes aux yeux... Ça me fait penser aux personnes âgées dont je m'occupais en maison de retraite. Certains sont tellement seuls, sans famille, sans amis.... 


    Ton article m'incite juste, si un jour je croise quelqu'un seul sur un banc, a aller lui parler un peu. 


    Merci à toi.


    donne nous de ses nouvelles si tu la revois et vas lui parler... Merci pour cette touche d'humanité. 

    3
    Mina
    Vendredi 5 Septembre 2014 à 16:12
    Oh oui Serena retourne la voir s'il te plait, redonne lui un peu de ton soleil, de ta fraîcheur ;-)
    ma Mamy n'est plus depuis 2 mois et j'ai le cœur encore tout serré.
    Fais la sourire :-) encore une fois...
    4
    Vendredi 5 Septembre 2014 à 16:14

    T'es une chouette nana Séréna!

    5
    Val
    Vendredi 5 Septembre 2014 à 16:19
    Je suis comme toi, à ne pas oser et à imaginer ce que j'aurai pu dans mon coin ...
    Alors je n'ose te dire d'y retourner après ce troisième tour et pourtant j'en ai envie, que tu aies ce courage pour toutes les fois où je ne l'ai pas eu
    6
    Chouchou
    Lundi 8 Septembre 2014 à 11:40

    Un troisième tour qui j'espère aura été porteur de bonnes choses :) Quelle justesse ces mots, un régal pour les yeux et le coeur ;)

    7
    boumtymz
    Dimanche 26 Octobre 2014 à 21:07

    J'ai laché ma larmichette, tu exprimes parfaitement ce que je ressens depuis que j'ai perdu ma chère nona ... le joyaux de notre famille.

    Merci serena bise

    8
    Mercredi 26 Novembre 2014 à 19:23

    Comment j'ai pu loupé cet article?? je le vois a peine maintenant et je sens la joie et la tristesse de ce moment... je travaille auprès des personnes âgées et j'essaie d'embellir leur journée, quelques mots échangés et surtout beaucoup de sourires ...et ils aiment ça (enfin je crois) . Quand je sors du travail je ressent une grande satisfaction de savoir que peut être j'ai été un petit rayon de soleil dans leur journée... il suffit parfois de peut de choses pour donner du baume au cœur a quelqu’un et je suis sure que tu as embellit sa promenade ;-) ! Alors ce 3ieme tour??

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :