• Vis ma vie

    Ciao ! si tu es sur mobile, je t'invite à aller tout en bas de cette page (scroll scroll scroll, voilà) et à cliquer touuuut en bas sur "version standard" tu verras, c'est plus joli !

    Bienvenu et bonne lecture !

  • Ce matin mon grand a repris le chemin du collège, il était le dernier, après son petit frère et mon mari, à faire sa rentrée. 

    Me voilà donc seule. 

    Seule après un été fou, entourée chaque jour de l’amour de ma famille et du rire de mes amis. 

    Seule après des vacances à quatre, à sept, puis à neuf et à enfin onze. 

    Seule après avoir partagé tant de bonheur, tant de moments à plusieurs. 

     

    Seule.

     

    Si j’ai adoré ces deux mois de folie, la solitude est l’une des choses qui me plait le plus au monde. 

    J’ai très souvent besoin de me retrouver moi.

    Au milieu des autres, je me perds. 

    J’aime m’isoler, et la perspective de me retrouver en tête à tête avec moi même, à la maison, au restaurant, en voyage, fait partie des rendez-vous que j’attends avec impatience. 

    Non pas que je n’aime pas être avec les gens que j’aime, mais pour être un peu, pleinement avec eux, j’ai besoin d’être beaucoup, totalement avec moi. 

    J’aime la solitude et le silence parce qu’ils sont un cocon apaisant. 

    J’aime le calme parce que je vis avec un brouhaha permanent dans la tête. 

    J’aime travailler sans aucun bruit, je suis incapable d’écrire ne serais-ce qu’un mot avec un fond de musique. 

    La télé ne fonctionne que lorsque les enfants sont là et la radio me sert à chanter dans la voiture ou à m’informer le matin. 

    Entre ces moments : chut. 

    Il faut que je puisse m’entendre penser. 

    Il faut que je puisse me recentrer, que je puisse me réfugier à l’abri des autres. 

     

    Seule. 

    Fermer les yeux et savourer. 

    Avant de les ouvrir et d’être capable d’accueillir, les visages, les rires, les gestes, les mots, et le bonheur des gens, au milieu du brouhaha de ma tête. 

    Seule

     

    Pin It

    12 commentaires
  • Il fait très chaud depuis des semaines et je refuse de me plaindre. 

    J’aime tant la chaleur et l’été, ils me manquent neuf mois par an. 

    Je les rêve, je les attends, je me languis d’eux. 

    J’aimerais vivre en été toute ma vie, manger des glaces et des salades, croquer des concombres et des cerises. 

    J’aimerais vivre en robe à fleurs, jambes nues, cheveux relevés et teint hâlé. 

    J’aimerais que le soleil ne se couche jamais, j’aimerais la mer et le sable chaud pour toujours.

    Et puis ce matin la pluie. 

    J’ai ouvert la fenêtre en grand et respiré à plein poumons son odeur si particulière à cette période de l’année.

    Il y avait une petite brise légère, qui a immédiatement fait hérisser mes poils.

    Mon corps a réagi comme un vieux chat en colère et ça m'a fait sourire. 

    Je suis allée voir mes garçons, encore endormis, chaque matin d’été ils me semblent plus grands. 

    On dirait que le soleil les arrose.

    Pendant ces vacances je vis à leur rythme, essaie de ne trop rien leur imposer. 

    Qu’ils se couchent tard si ils veulent, dorment autant qu’ils en ont besoin, mangent quand ils en ont envie, après tout, il y a le reste de l’année pour les règles et les horaires. 

    Moi aussi je vais repousser l’ordi à après, m’assoir devant la fenêtre ouverte sur mon gros fauteuil, lire, et paresser face à la météo du jour.

    Je peux bien apprécier ces quelques gouttes, elles me rappellent de profiter de l’instant car l’hiver passé et l’automne à venir ne sont pas si loin.

    Et puis, de toutes façons, elles ne m’inquiètent pas,

    après la pluie d’été vient, assurément, le soleil.

    Alors je l'attends.

     

    Pluie d'été.

    Instagram : @seebyse 

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique